Et si on partait en vacances de manière (éco)responsable ?

Salut les Sboons !

Le mois d’août pointe déjà le bout de son nez, et pour ma part, c’est le signe des VACANCES ! Oui vous savez, la plage, le soleil, les destinations qui font rêver, le téléphone en mode off, les apéros au bord de l’eau, les bonnes bouffes… Bref, la dolce farniente à l’italienne, i.d. la douceur de ne rien faire !

Seulement voilà : ne rien faire ne signifie pas pour autant freestyle total, empreinte carbone multipliée par 333 et déchetterie ambulante sous prétexte que « je suis en vacances donc ça compte pas ! », parce que la planète, elle, ça ne lui est pas égal du tout (et elle ne s’arrête pas non plus de tourner parce que vous êtes en off, eh non, navrée !) 🌍

Tout ça pour dire que même si je suis la première à dire que les vacances, elles sont bien méritées, et qu’il faut savoir en pro-fi-ter, ça n’est pas une raison pour mettre entre parenthèses nos bonnes habitudes. J’ai donc compilé une série d’astuces extrêmement faciles à mettre en place, qui ne vous coûtent vraiment pas grand chose (ni en prix, ni en efforts), et qui feront la différence pour éviter le désastre lors de votre départ !
Vous êtes prêts ? Alors c’est parti !

Quels moyens de transport ? 🚄✈️🚗

Bien entendu, si tu pars à l’autre bout du monde, traverses 3 continents et 2 océans… la question ne se pose pas, tu vas bien sûr partir en avion.

En revanche, si ta destination est bien plus proche, il peut être à la fois économique et écologique de te pencher sur d’autres alternatives !

Le TGV, avec ses 13g CO2 / km, est champion toutes catégories pour se déplacer pas trop loin de chez soi (face à la voiture électrique et ses 22g CO2 / km, ou l’avion avec 145g CO2 / km). De nombreuses destinations dans toute l’Europe sont accessibles par ce biais. En plus, si tu as la carte jeune SNCF 12-27 ans, tu peux vraiment choper de méga réducs… alors à vos réservations !

Le + : sur place, avant de louer une voiture, renseigne toi sur les moyens de transports locaux qui existent. Bien souvent, les villes à proximité sont accessibles très facilement en bus, ce qui te fatiguera moins, te fera économiser de l’argent, et sera moins polluant. Le site blablacar.fr te permet également de réserver des covoiturages à l’étranger… Alors, elle est pas belle la vie ?

Bien choisir son logement 🏠

On évite de préférence les hôtels méga chics all inclusive et tout la patata parce qu’ils sont tout sauf responsables : gâchis en veux-tu-en-voilà, déchets plastiques à la pelle, gros groupes qui engraissent les actionnaires plutôt que les salariés locaux, en bref bien souvent un sacré désastre. Alors non, je ne parle pas de les proscrire… mais pour des occasions bien particulières, cela peut peut-être suffire ?

Pour de vraies (et longues, je vous le souhaite !) vacances, de nombreux labels écoresponsables ont récemment fait leur apparition dans le milieu du tourisme, garantissant une faible consommation d’énergie, d’eau, une faible production de déchets, une utilisation maximale de ressources renouvelables, et une communication et une éducation des clients en matière d’environnement. Vous trouverez la liste des labels juste ici, avec des explications sur leur signification exacte !

Autrement, les logements Airbnb favorisent l’économie locale et à petite échelle, permet de créer du lien social, et de gérer son séjour comme bon nous le semble. C’est personnellement la solution que j’adopte le plus souvent 😀
Côté produits de l’été 💆🏻

La crème solaire est un désastre pour les océans, car beaucoup d’entre elles contiennent des substances qui tuent les coraux à petit feu lorsqu’ils y sont exposés en trop grande quantité (ce qui est le cas sur 90% des plages touristiques du monde entier).
Certaines marques proposent des alternatives écologiques avec des crèmes super protectrices mais qui préservent l’environnement.
Celle que je vous conseille absolument est l’eau thermale d’Avène protection 50+ car la marque a mis en place il y a déjà quelques temps un programme Skin Protect Ocean Respect luttant contre la disparition de nos précieux coraux.
Vous avez aussi les solaires en vente chez Mademoiselle Bio qui feront très bien l’affaire de ce côté là, comme celle des Laboratoires Biarritz !

Côté anti-moustiques, préférez les solutions bio et naturelles aux produits chimiques des diffuseurs automatiques ou aux crèmes douteuses à étaler sur la peau… Dans les deux cas, l’environnement et votre santé vous remercieront ! Les remèdes de mamie tels que les huiles essentielles de citronnelle, de géranium ou d’eucalyptus font très bien l’affaire et sont en vente chez Aromazone à de petits prix. Sinon, adoptez les solutions naturelles de Florame ou Aries qui fonctionnent à merveille !

Les brumisateurs classiques sont absolument à éviter : en plus d’être inflammables et potentiellement dangereux, ils libèrent un gaz qui augmente l’effet de serre (le même présent dans les déodorants en pshit). La meilleure solution est tout simplement d’apprendre à s’en passer, d’avoir une gourde sur soi et de se passer de l’eau sur le visage tout seul. Autrement, il existe aujourd’hui des brumisateurs rechargeables à tout petit prix !

Pratiquer le minimalisme 👜

Oui, parce que plus la valise est petite, moins on est tenté de ramener des tonnes de trucs supplémentaires. Non seulement parce qu’il faudra racheter un autre sac, mais en plus parce que si vous rentrez en avion, bonjour le supplément en soute !

Donc on hésite pas à n’emmener que le strict minimum. Parce que vacances est synonyme de détente, pas besoin de se charger avec une tonne de chaussures, de maquillage, produits de toilette ou autre.

Quelques astuces : pour les tenues, misez sur quelques bas sobres, et emportez des hauts qui pourront aller avec tout. Comptez autant de tenues que la durée de votre séjour, +1 supplémentaire « au cas où » (trop chaud, grosse tache, temps imprévu…). Pas besoin d’emmener 10 maillots de bain. Ni 5 paires de chaussures différentes. Comptez une paire pour la marche et une paire moins « sport » qui pourra aller avec vos tenues de ville et de soirée, et c’est tout !

Le tout est de commencer la valise en avance pour être sûr de ne rien oublier. Pour cela, n’hésitez pas à faire une liste, que vous pourrez ensuite garder et réutiliser à l’infini pour vos prochaines escapades, en l’adaptant bien sûr à la durée du séjour, à la destination, et à la saison !

On évite les achats de dernière minute ! 💸

Cela découle du point précédent. Si vous avez préparé votre valise à l’avance, peu de chance que vous ayez oublié quelque chose. Donc la probabilité que vous achetiez des produits de mauvaise qualité sur place juste pour dépanner diminue. Non seulement cela n’entame pas votre budget, mais en plus vous évitez un max de gaspillage.

Le mieux est de se renseigner sur ce qui sera laissé à votre disposition sur place. Y aura-t-il des serviettes de toilette ? Des condiments de base pour la cuisine (huile, vinaigre, sel et poivre) ? Faut-il amener ses propres shampoings/gels douche ? Vous prévoyez de jouer aux raquettes sur la plage ? En bref, soyez un minimum organisés.

Je fais gaffe à mes déchets ♻️

Oui, cela va de soi pour beaucoup mais pas pour tous. Doit-on encore rappeler que votre lieu de vacances n’est pas une poubelle ? Que les gens du coin, touristes compris, ne sont pas payés pour ramasser vos ordures derrière vous ?

Alors on se renseigne sur la façon dont le tri est réalisé là où on part pour bien jeter ses déchets au bon endroit. Et on ne laisse pas sa canette sur la plage après consommation, les poubelles sont faites pour ça ! Et pour les fumeurs, on pense à toujours avoir son cendrier de poche sur soi, pour ne pas jeter ses mégots n’importe où (à savoir que la plupart des villes d’Europe taxe beaucoup plus fort qu’en France le fait de jeter son mégot dans la rue plutôt que dans une poubelle, alors gare à vos portefeuilles !).

Tout cela est une question de bon sens, mais cela ne fait jamais de mal de faire une piqûre de rappel !

On mange où ? 🥗

Pour certains, ce sera restaurants à gogo midi et soir. Le mieux est alors de s’assurer que la maison traite avec des produits frais, et de choisir des menus qui ne comportent ni pastèque au mois de décembre, ni saumon de Norvège alors que vous êtes en Afrique du Sud. Jusque-là, pas trop difficile.

Pour d’autres, le budget est plus serré, et vous comptez profiter de votre logement pour vous préparer à manger, ou pour pique-niquer. Avec un peu de chance, vous trouverez des épiceries locales qui vous vendront des produits frais et de saison. Autrement, ne changez rien à vos habitudes au supermarché : faites attention aux produits sur-emballés, bourrés d’additifs ou d’huile de palme.
Si vous prévoyez de faire des pique-niques en plein air, évitez bien évidemment les bien connus « sandwichs triangle » au conservateur E250 et au jambon aux antibios, le tout sous plastoc (miam !).
Une bonne astuce est de partir avec sa propre lunch box et d’emporter vos préparations avec vous à l’intérieur, comme à la maison ! Et si votre logement ne vous permet pas de vous préparer à manger, privilégiez les boulangeries du coin pour acheter vos sandwichs, meilleurs en goût et en qualité générale, ainsi que les fruits frais que vous pourrez acheter chez un primeur.

Quelles activités pratiquer ? 🐘🏄🏻

Pour beaucoup, partir en vacances signifie aussi pratiquer des activités un peu « whaou ! » qui sortent de l’ordinaire. Je suis assez d’accord. Le tout est de savoir quand se raisonner, et quelle limite faut-il se fixer.

Dites vous d’office que toutes les activités en bord de mer type jet ski, et de manière générale toutes celles utilisant de petits bateaux à grande vitesse, sont particulièrement polluantes pour les mers et les océans. Alors on peut faire une fois pour essayer, oui, mais on évite de craquer son slip et de carburer toute la journée. On préfère par exemple le paddle, hyper sympa, super à la mode, et complètement écolo !

Côté animaux, vous trouverez forcément près de votre lieu de vacances un zoo ou un parc aquatique ayant l’air vraiment très attrayant. Seulement voilà : il faut rappeler que les animaux sont toujours plus heureux en pleine nature qu’enfermés voire domptés par les hommes. Exit donc les spectacles avec des orques, les promenades à dos d’éléphant, baignade au milieu des dauphins, balade dans des parcs à crocodiles et parties de jeu au milieu des singes. Car croyez moi, un éléphant en liberté, c’est bien plus heureux, et donc bien plus beau, que celui sur le dos duquel vous montez.

Si vous aimez vraiment le contact avec les animaux, orientez vous plutôt vers les réserves où vous pourrez réellement vous occuper d’animaux sauvages et préservés pendant quelques heures.

Et mes souvenirs ? 📸

Bein oui parce que quand on part, le truc sympa, c’est de ramener des petites choses sympas à la famille et aux amis ! Un bracelet pour sa copine, un cendrier aux couleurs locales pour le pote fumeur, une assiette pour maman, un magnet pour papa… Bref, c’est le festival du plastoc’ world made in China. Le pire, c’est que la moitié de ces trucs ne servent à rien et sont de mauvaise qualité, donc finiront tôt ou tard à la benne.

Pourtant, bien souvent, les guides utilisés par les touristes conseillent de bonnes adresses shopping locales pour des souvenirs originaux et fabriqués par des artisans. Vous pouvez vous y fier ! Donc non seulement vous faites travailler l’économie locale, mais en plus de ça vous rapportez un souvenir pas comme les autres. Plutôt sympa non ?
Alors oui, c’est souvent un peu plus cher que le T-shirt I ❤️ NY/PARIS/BARCELONE/ROMA et cie. Mais ça dure dans le temps et c’est souvent bien plus utile.

Un conseil : lorsque vous êtes sur le point de faire un achat, imaginez-le dans vos mains mais chez vous, soit dans un tout autre décor. Puis demandez vous : en ai-je vraiment besoin ? Ai-je déjà quelque chose de similaire ? L’aimerai-je encore dans 5 ans ? 10 ? Cela me rappelle-t-il vraiment mon séjour ici ? Dans la majorité des cas, nos achats sont des achats compulsifs, réalisés « parce que sur le coup c’était sympa ». Mais rien ne fera plus plaisir à vos proches qu’une bonne vieille carte postale, ou une soirée que vous passerez avec eux pour raconter ce que vous avez vécu.

Quelques idées de souvenirs à remporter chez soi quelle que soit la destination : une bonne bouteille d’alcool local à partager avec vos proches pour raconter votre séjour, des spécialités culinaires du coin, un objet artisanal pour la cuisine ou la salle de bain, un vêtement ou accessoire de créateur, ou bien sûr des tonnes de photos que vous pourrez faire imprimer facilement via une application mobile comme Cheerz !

J’espère que ces petites astuces vous ont plu, et que vous pourrez y repenser en partant lors de votre prochain séjour loin de la maison. De mon côté je file préparer ma valise pour Barcelone (je vous en donnerai des nouvelles à mon retour).

D’ici là je vous souhaite d’excellentes vacances !

A très vite pour un nouveau billet 😊

4 commentaires sur “Et si on partait en vacances de manière (éco)responsable ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s